Environ 5 000 personnes étaient rassemblées à Paris contre l’avortement

Ils protestent contre deux projets de loi qui contiennent des dispositions «scandaleuses» selon le président de La marche pour la vie, Nicolas Tardy-Joubert, parmi lesquels la loi bioéthique qui comprend notamment la PMA pour toutes.

Ils protestent également contre la proposition de loi portant le délai pour avorter de 12 à 14 semaines déposée par la députée Albane Gaillot (ex-EDS) et votée en première lecture à l’Assemblée nationale avec un large soutien de LREM et de la gauche.

«Le message est de rappeler que l’avortement est une violence faite aux femmes, un droit de se faire bâillonner», a déclaré Aliette Espieux, porte-parole de La Marche pour la vie.

Un happening s’est tenu en fin d’après-midi en lien avec cette campagne: des manifestants revêtus de sacs poubelles ont arboré des masques de poupons avec le message «bébé avorté = humain à la poubelle», l’idée étant de dénoncer le «deux poids deux mesures» entre la souffrance animale et le sort réservé aux foetus après un avortement.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire