2 mars 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Accident de chasse : une randonneuse de 25 ans tuée par balle dans le Cantal

Accident de chasse :  une randonneuse de 25 ans tuée par balle dans le CantalUne randonneuse de 25 ans est morte samedi 19 février à Cassaniouze , tuée par une balle perdue pendant une battue aux sangliers, a appris France Bleu Pays d’Auvergne auprès du parquet d’Aurillac.

Selon les gendarmes, l’auteur du tir est une chasseuse de 17 ans résidente du département voisin de l’Aveyron. Extrêmement choquée, elle a été transportée à l’hôpital d’Aurillac et n’a pas pu être entendue par les gendarmes.

La secrétaire d’État à la Biodiversité, Bérengère Abba, a réagi sur Twitter samedi soir, évoquant un «drame insoutenable et inacceptable».

Le président de la Fédération nationale des chasseurs a réagi lui aussi, présentant «à la famille de cette jeune femme et à ses proches ses plus sincères condoléances» et lançant un appel à «prendre la mesure du drame». «Sans attendre les résultats de l’enquête, je veux vous dire que rien ne peut justifier, même de façon accidentelle, la mort d’une personne», a-t-il souligné. Accident de chasse :  une randonneuse de 25 ans tuée par balle dans le Cantal

Faut-il rappeler qu’Emmanuel Macron a divisé par deux le prix du permis de chasse à son arrivée à l’Élysée. De même, il y prit parti pour la chasse à cours en se rendant sur l’une d’elle.

Une question se pose, car doit-on laisser une arme entre les mains d’une enfant de 17 ans ? On se croirait à l’USa.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS