Le broyage des poussins officiellement interdit

Le broyage des poussins officiellement interditL’élimination des poussins mâles à la naissance dans la filière des poules pondeuses est interdite par le gouvernement qui laisse aux couvoirs français jusqu’à fin 2022 pour changer leurs pratiques, selon un décret paru ce dimanche 6 février au Journal officiel.

On estime qu’environ 300 millions de poussins mâles sont tués chaque année dans l’Union européenne, dont 50 millions en France, car incapables de pondre les œufs qui finiront dans nos assiettes.

Cinq couvoirs spécialisés dans la fourniture de poules pondeuses aux éleveurs sont concernés. Selon le décret, qui prévoit une amende pour les contrevenants, les couvoirs devront justifier pendant l’année qu’ils ont bien commandé des machines d’ovosexage et engagé les travaux pour les installer.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Poussins étouffés et broyés dans une vis sans fin

“Les entreprises vont faire le maximum”, sans pouvoir assurer que les couvoirs seront en mesure d’ovosexer tous les poussins d’ici à la fin de l’année. Compte tenu de la “bonne volonté” de la filière, il estime qu’il y aura une “compréhension de la part des pouvoirs publics” si les délais ne sont pas tenus. Le ministre Julien Denormandie avait finalement assuré à l’été 2021 que 2022 serait “l’année de la fin du broyage et du gazage des poussins mâles en France”.

L’élimination des poussins mâles est interdite depuis le début de l’année en Allemagne, où ont été mises au point les machines d’ovosexage dont les couvoirs français doivent aujourd’hui s’équiper. L’interdiction d’abattre les poussins ne concerne pas les lignées destinées à la reproduction, ni le marché spécifique de l’alimentation animale – quand les poussins servent à nourrir des reptiles ou rapaces, par exemple.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS