Le groupe bancaire Crédit Suisse aurait hébergé des milliards d’euros de fonds d’origine criminelle ou illicite

Le groupe bancaire Crédit Suisse aurait hébergé des milliards d'euros de fonds d'origine criminelle ou illiciteUne enquête internationale menée par plusieurs médias, publiée dimanche 20 février, affirme que le groupe bancaire Crédit Suisse a hébergé pendant plusieurs décennies des dizaines de milliards d’euros de fonds d’origine criminelle ou illicite. L’établissement financier helvète «rejette fermement» ces accusations.

L’enquête a été menée par l’Organized Crime and Corruption Reporting Project , consortium regroupant 47 médias parmi lesquels Le Monde, The Guardian, le Miami Herald, la Nacion, suite à une importante fuite de données remise anonymement, il y a un peu plus d’un an au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Ces données concernent plus de 18 000 comptes bancaires hébergés au Crédit Suisse entre le début des années 1940 et la fin des années 2010 et appartenant à 37 000 personnes ou entreprises, précise le quotidien Le Monde (abonnés).

SUR LE MÊME SUJET >>> Les banques européennes continuent à financer du pétrole et du gaz

«Établie sur une fuite massive d’informations issues de milliers de comptes bancaires administrés par Credit Suisse, montre qu’au mépris des règles de vigilance s’imposant aux grandes banques internationales, l’établissement, né à Zurich, a hébergé des fonds liés au crime et à la corruption plusieurs décennies durant», avance le journal.

Au total, ce sont plus de 100 milliards de francs suisses (plus de 95 milliards d’euros) qui sont concernés par les comptes étudiés par le consortium.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS