Obtenir un crédit immobilier va devenir plus difficile

Obtenir un crédit immobilier va devenir plus difficileLa Banque de France a publié des recommandations, qui vont devenir obligatoires, pour durcir les conditions d’accès au crédit immobilier et calmer un marché toujours en progression.

Face à une maturité — la durée d’un emprunt — et un taux d’effort — part des revenus consacrée au paiement du crédit — toujours plus élevés, la Banque de France tente de calmer la fièvre immobilière, qui a vu les prix s’envoler. En appelant les banques à un retour aux « bonnes pratiques ». Les banques sont désormais invitées à ne pas dépasser un taux d’effort de 35%, et une maturité maximum de 25 ans.

Nous avons atteint un seuil critique », prévient Emmanuelle Assouan, directrice générale adjointe à la stabilité financière à la Banque de la France.

« A cela s’ajoute le fait que nous devons maintenant inclure l’assurance de prêt dans le calcul du taux d’effort », souligne Marie-Christine Ducholet, directrice de la banque de détail de la Société générale.

À LIRE AUSSI >> La domiciliation bancaire et l’octroi d’un crédit immobilier

« Les premiers à être affecté sont les jeunes couples avec de faibles revenus ou les profils à risque (seniors, malades…) », préviens Astrid Cousin, porte-parole du comparateur d’assurance Magnolia.fr.

« Un apport personnel très important pourra être demandé », avance Maxime Poma, directeur associé de Persona Courtage. « 10% de nos clients voient leurs dossiers refusés en ce début d’année, cela signifie que 90% parviennent quand même à obtenir un accord », conclut Sandrine Allonier, directrice des études chez Vousfinancer.

De plus en plus frileuses, les banques font preuve d’un certain scepticisme face à des emprunteurs employés dans les domaines du tourisme, de l’aéronautique, de la restauration ou de l’événementiel, les plus touchés par la crise sanitaire. « Les banquiers regardent l’entreprise, ses résultats, son secteur d’activité, souligne Cécile Roquelaure. Si vous travaillez dans un restaurant, ça peut coincer… »

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS