L’inflation des prix touche aussi l’habillement

L’inflation des prix touche aussi l’habillementLa flambée des cours du pétrole en général et des matières premières en particulier, entraîne une hausse des prix du textile. Sans aller chercher dans les matières premières haut de gamme, l’année dernière, les prix du coton ont augmenté de 45 % à environ trois euros le kilo, un sommet depuis plus de dix ans. Quant au polyester, nylon et acryliques, produits à partir d’éléments chimiques dérivés du pétrole, leur prix est directement lié à celui du brut dont les cours sont actuellement très élevés.

Les chiffres montrent que la filière des fibres biologiques est particulièrement touchée avec une flambée des prix de 90 % sur un an, du coton venant d’Inde notamment, rapporte francetvinfo.

Si l’on regarde les transports entre l’Asie et les États-Unis, un conteneur en provenance de Chine, ou de la région, par bateau, coûte aujourd’hui entre 12 000 et 16 000 dollars (entre 10 000 et 15 000 euros) contre moins de 3 000 euros avant la pandémie. Dans tous les cas, pour les fabricants de vêtements, il faut des trésoreries solides pour assurer la suite.

À LIRE AUSSI >> Selon l’Insée l’inflation devrait se situer «entre 3 % et 3,5 % » dans les prochains mois

Avec la reprise de l’économie et de la consommation, la hausse des coûts de l’énergie, des matières premières et des transports, les répercussions sur les produits finis comme les vêtements semblent aujourd’hui incontournables.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS