La COP26 a accouchée dans la douleur

La COP26 a accouchée dans la douleurLa déclaration finale pour lutter contre le réchauffement climatique a été accouchée dans la douleur, samedi 13 novembre. Le pacte de Glasgow, finalement entériné, laissera un goût amer au président de la COP26.

Je comprends aussi la profonde déception », a déclaré Alok Sharma, président de la COP26. Des groupes d’action pour le climat ont manifesté leur mécontentement, tandis que des associations et pays du Sud ont dénoncé un accord au rabais.

Pour la première fois, un engagement a été pris sur les énergies fossiles, ainsi que sur l’accélération de la réduction des émissions de gaz à effets de serre dès l’année prochaine.

À CONSULTER >> Donald Trump fait «un doigt d’honneur au reste du monde

« On est vraiment très déçus, ça ne va pas nous aider, a réagi Shauna Aminath, la ministre de l’Environnement des Maldives. (…) Pour nous, la différence entre une augmentation de 1,5 à 2 degrés, c’est la peine de mort. »

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire