La sècheresse s’accentue en ce début d’automne en France

La sècheresse s’accentue en ce début d’automne en France

Après des mois de juillet et août hors norme, avec des pics de chaleur et une absence de précipitations records dans quasiment toute la France, septembre et octobre n’auront pas permis de rattraper le déficit pluviométrique. « Septembre a été excédentaire de 15 % au niveau national, mais octobre est déficitaire de 40 % », constate ainsi le responsable du service prévision de la Chaîne Météo, Pascal Scaviner.

Pis, ces derniers jours, on a revu une vague de chaleur exceptionnelle s’abattre sur la France, faisant du mois d’octobre le plus chaud jamais enregistré, a indiqué Meteo France ce mardi, avec une température moyenne de 17,2 °C, de 3,5 °C supérieure à la normale.

Pas de quoi remonter le niveau des nappes phréatiques et des cours d’eau, d’autant que « les tendances ne montrent pas d’anomalie positive dans les mois à venir, avec des précipitations régulières qui combleraient le niveau actuel.

À LIRE ÉGALEMENT >> En 2 000 ans, les températures de la planète n’ont jamais augmenté aussi rapidement

Il faudrait un printemps « pourri », et ce n’est pas le contexte actuel, poursuit le prévisionniste.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS