25 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le gouvernement présente son projet de loi pour construire de nouveaux réacteurs nucléaire

Le gouvernement présente son projet de loi pour construire de nouveaux réacteurs nucléaireLe gouvernement présente mercredi en conseil des ministres son projet de loi visant à accélérer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, pendant que commence juste le débat public sur la place de l’atome en France.

Alors que le besoin d’électricité va croître pour permettre au pays de s’extraire des énergies fossiles, le président Emmanuel Macron soutient la construction de six réacteurs EPR de nouvelle génération, avec une option pour huit autres, avec en parallèle l’essor des énergies renouvelables, solaire et éolien marin d’abord.

Un projet de loi pour accélérer sur les renouvelables, dont le déploiement accuse un retard criant, doit d’ailleurs être examiné à partir de mercredi par le Sénat.

Les futurs EPR seraient implantés, sur les sites de centrales déjà existantes. Les deux premiers, à Penly puis Gravelines . La localisation de la troisième paire de réacteurs n’est pas tranchée, la vallée du Rhône étant envisagée.

Le projet de loi présenté mercredi vise à « gagner du temps », en simplifiant les procédures administratives : par exemple, les sites seraient dispensés d’autorisation d’urbanisme, car le contrôle de conformité serait assuré par les services de l’État.

Consulté obligatoirement pour avis, le Conseil national de la transition écologique , qui regroupe syndicats, patronat, ou encore des ONG, a « regretté les délais insuffisants » qui lui ont été laissés pour se prononcer sur ce projet de loi. Le CNTE note en outre que ce texte de loi « ne saurait préjuger des conclusions du débat public ».

SUR LE MÊME SUJET >> Réacteurs nucléaires : EDF appelle des soudeurs américains à l’aide

D’ici là, les Français pourront s’exprimer, lors d’un débat public sur la construction des six EPR, et d’une autre concertation plus large sur l’énergie, organisée par le gouvernement jusqu’au 31 décembre, notamment en ligne (concertation-energie.gouv.fr).

Emmanuel Macron a abandonnè le projet Astrid qui devait façonner les futures centrales nucléaires françaises, réglant au passage le problème majeur des déchets (Astrid doit réutiliser les déchets des réacteurs nucléaires). Son abandon, en 2019, inquiète des parlementaires de tous bords. Ils s’en émeuvent dans un récent rapport.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS