Une passionnée anglaise reproduit à l’identique la tapisserie de Bayeux

Une passionnée anglaise reproduit à l'identique la tapisserie de Bayeux«Je n’avais rien à faire, je m’ennuyais et j’avais besoin d’un projet qui ne se termine pas rapidement», explique cette Suédoise de 47 ans, installée au Royaume-Uni depuis une vingtaine d’années.

Après cinq ans et demi, à raison de trois à quatre heures de broderie par jour, Mia Hansson a bouclé mi-janvier la moitié de la tapisserie de Bayeux, qu’elle conserve en rouleaux faute d’avoir la place de l’étendre.

La tapisserie du XIᵉ siècle classée mémoire du monde de l’Unesco, probablement conçue à Canterbury . Au départ, Mia Hansson n’est «pas très intéressée par l’histoire », mais elle apprend en brodant et est désormais intarissable sur les péripéties des 626 personnages représentés sur la fresque.

À VOIR >> La nouvelle politique de la restitution des biens culturels africains

«Sur la tapisserie, on a de tout. » Pour reproduire la broderie de laine sur lin, Mia Hansson utilise des fils de sept couleurs différentes. Elle se donne cinq autres années pour espérer terminer son projet le 13 juillet 2027, soit 11 années jour pour jour après l’avoir débuté. Si Mia Hansson ne brode pas après le record, elle réfléchit déjà à l’avenir de sa reproduction.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS