19 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

“L’Origine du monde” tagué à Metz

« C’est de l’extrémisme féministe», s’indigne, mardi 7 mai au micro de France Bleu Lorraine Nord, François Grosdidier, maire de Metz, après que le tableau L’Origine du monde de Gustave Courbet a été tagué de peinture rouge lundi au Centre Pompidou-Metz (Moselle).

Les mots “Me too” ont été inscrits sur la vitre qui protège l’œuvre de Gustave Courbet. Au total, cinq œuvres ont été taguées lors de ce happening organisé par l’artiste performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Un tweet de Marion Maréchal contre la GPA

Cette action est pointée du doigt par le maire de la ville, qui accuse les militants de défendre « avec un degré de fanatisme, d’extrémisme assez effarant» leur cause.

François Grosdidier considère qu’avec ce type d’action, « certaines causes politiques, philosophiques, écologiques ou autres, sont complètement dévoyées par cette forme de fanatisme de plus en plus débridée, décomplexée». « On fait le maximum pour ouvrir les esprits, et on a des personnes qui se prétendent ouverts et qui en font la démonstration absolument contraire, rejoignant finalement les talibans, les obscurantistes religieux dans le même fanatisme», ajoute l’élu.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS