25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le gouvernement envisage d’augmenter le nombre de jours de carence

Le gouvernement envisage d'augmenter le nombre de jours de carenceS’il y a plus de jours de carence, ils se disent que ça éviterait quelques abus et arrêts de complaisance, véritable casse-tête pour les entreprises qui doivent gérer les plannings.

Mais, une fois ce principe posé, les patrons craignent que l’idée du gouvernement, en réalité, ne leur coûte cher. Aujourd’hui, lorsqu’ils sont en arrêt-maladie, les salariés du privé ont trois jours de carence. C’est-à-dire qu’ils doivent attendre le quatrième jour pour que la Sécurité sociale commence à les indemniser.

Pour réduire les dépenses, le gouvernement envisage de mettre un cinquième, un sixième, voire un septième jour de carence. En pariant que ça ne changerait pas grand-chose pour la majorité des salariés, puisque ces jours de carence sont très souvent remboursés par leurs employeurs, au moins dans les grandes entreprises. Pour la petite et moyenne entreprise ce seraient les salariés qui devraient tout supporter !

À LIRE ÉGALEMENT >> « Arrêtons ces effets d’annonce sur l’hôpital qui n’en sont pas »

Le patronat milite pour ce qu’on appelle des jours « d’ordre public». Ces jours de carence, d’ordre public, signifient que des jours seraient sanctuarisés par la loi, qu’en réalité personne, ni l’État, ni les entreprises, ne pourraient les compenser. Actuellement, les agents publics n’ont qu’un seul jour de carence quand ils sont en arrêt-maladie et celui-ci n’est jamais compensé.

Pour le moment, ce sont juste des pistes, rien n’est encore tranché, selon le gouvernement.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS