Votre actualité au quotidien

La F1 devrait abandonner l’idée des grilles inversées en 2020

Formule 1
19/10/2019 – La Formule 1 est en passe d’abandonner l’idée de tester différents formats de week-ends en 2020.
Continuer la lecture

Marie-Amélie Le Fur, championne d’athlétisme handisport

Amélie Le Fur
19/10/2019 – A 31 ans, Marie-Amélie Le Fur est une femme accomplie. Triple médaillée d’or paralympique en athlétisme
Continuer la lecture

L’essor du crédit immobilier court-il un risque de bulle immobilière ?

Crédit immobilierLes crédits immobiliers ont pour la première fois dépassé 1.000 milliards d’euros d’encours l’an dernier en France et s’effectuent dans des conditions qui n’ont jamais été aussi favorables.

Conséquence, les crédits immobiliers n’ont fait qu’augmenter depuis. L’envol des crédits immobiliers français fait courir un risque d’endettement excessif aux ménages, tout en pesant sur le modèle économique des banques, a estimé mardi 1er octobre le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui regroupe notamment le ministère de l’Économie et la Banque de France.

« On n’est pas tous seuls à se poser des questions », a souligné à l’AFP une source au sein du HCSF, rappelant que le Comité des surveillance des risques systémiques (ESRB) de la BCE avait détaillé en septembre des inquiétudes sur les marchés immobiliers de plusieurs pays européens, dont la France.

Il se montre aussi « vigilant » pour les banques elles-mêmes et leur modèle économique, surtout si les particuliers devaient se remettre à renégocier en masse leurs crédits immobiliers comme ce fut le cas voici quelques années.

Certains acteurs du marché commencent pour autant à évoquer un risque partiel de bulle immobilière, même si celle-ci serait loin de concerner l’ensemble du territoire français et se concentrerait sur Paris, qui vient de franchir la barre symbolique des 10.000 euros le mètre carré en moyenne.

Désormais, « Paris est la ville européenne la moins abordable », a jugé cette semaine la banque suisse UBS, dans une comparaison annuelle sur les prix immobiliers dans une vingtaine de grandes métropoles mondiales, soulignant que les prix à l’achat y sont déconnectés du niveau des revenus et des loyers.

« En outre, depuis 2006, les prix parisiens sont découplés du reste du pays », a-t-elle ajouté. « En conséquence, le marché de la capitale française est entré dans la zone à risque de bulle. »

Lire aussi : Le plus efficace pour le climat c’est d’avoir moins d’enfants




Heure en France :


EDITO

Mouvement social SNCF

Toute ces personnes se plaignes car bien sur que ce sont les voyageurs qui "dégustes" mais si cela n'était pas le cas ont voie comment cela se passe avec la grêve des pompiers, des urgentistes car ils ne gênent personnes mais n'obtienne rien pour notre société. Les agents SNCF font ce mouvement pour des raisons de sécurités pour les personnes transporter dans les trains ! Les responsables sont nos politiques.
Consulter les archives édito


Réforme des retraites : le gouvernement prêt à utiliser « la clause de grand-père » ?

Retraite

17/10/2019 – Le gouvernement est prêt à reculer sur la réforme des retraites. C’est ce qu’indique un document fourni aux syndicats qui évoque deux pistes : renvoyer à plus tard la réforme ou la mettre en place pour les jeunes seulement.
Continuer la lecture


«On ne se taira plus» : en Corse, ils se lèvent contre la mafia

Mafia Corse

30/09/2019 – Après un nouvel assassinat sur l’île, plusieurs initiatives ont été lancées pour sensibiliser la société civile face à l’emprise de la mafia. Et à ne plus garder le silence. Il serait bien temps.
Continuer la lecture

Tarifs du gaz, épargne, retraite… Tout ce qui change dès ce mardi 1er octobre

Tarifs du gaz

01/10/2019 – Des tarifs réglementés du gaz aux nouveaux produits d’épargne-retraite en passant par l’allocation pour les adultes handicapés, voici tout ce qu’il faut sur les changements au 1er octobre ayant un impact sur le porte-monnaie des Français.
Continuer la lecture


« Cette décision reconnaît des années de militantisme » : décrocher un portrait de Macron jugé « légitime »

Militantisme

16/09/2019 – Le droit de décrocher le portrait du président de la République, afin d’avoir son oreille. Tel est en substance le sens qu’a voulu donner le juge Marc-Emmanuel Gounot, dans la surprenante décision rendue lundi 16 septembre, au tribunal de Lyon.
Continuer la lecture