Les députés votent la possibilité pour les salariés de racheter leurs RTT non prises

Les députés votent la possibilité pour les salariés de racheter leurs RTT non prisesLes députés ont voté par 154 voix pour, 55 contre, vendredi 22 juillet, la possibilité pour les entreprises de racheter aux salariés les jours de RTT auxquels ils auraient renoncé.

Cette mesure, qui fait partie du projet de loi de finances rectificatives, sera limitée dans le temps : entre le 1ᵉʳ janvier 2022 et le 31 décembre 2023. L’amendement a été proposé par Les Républicains, dont la députée Véronique Louwagie qui a vanté « une vraie mesure de pouvoir d’achat ».

Cette limite dans le temps « doit permettre une réflexion et une concertation sur un dispositif encore plus ambitieux », a expliqué le député Marc Ferracci (LREM). Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a, lui, demandé que la mesure soit plafonnée à 7 500 euros. La mesure a aussi été soutenue par le Rassemblement national. « Nous disons oui sans hésitation », a affirmé le député RN Laurent Jacobelli, rapporte fanceinfo.fr.

À gauche, les députés se sont insurgés contre cette mesure : « Encore un moyen de contourner les augmentations de salaire », selon le communiste Jean-Marc Tellier. Le dispositif de Réduction du temps de travail (RTT) alloue des journées ou demi-journées de repos aux salariés dont le temps de travail est supérieur à 35 heures par semaine, qui disparaissent actuellement si elles ne sont pas prises.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS