Jean-Michel Blanquer interdit l’écriture inclusive, à l’école « obstacle à la lecture et à la compréhension »

Jean-Michel Blanquer interdit l'écriture inclusive, à l'école obstacle à la lecture et à la compréhensionL’écriture inclusive est proscrite à l’école, confirme le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer jeudi 6 mai dans une circulaire adressée aux recteurs et rectrices d’académie, aux directeurs et directrices de l’administration centrale, ainsi qu’aux personnels du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Cette recherche d’égalité ne doit pas pénaliser les élèves par le recours à l’écriture inclusive « dont la complexité et l’instabilité constituent autant d’obstacles à l’acquisition de la langue comme de la lecture ».

Le 5 mai 2021, ils estimaient que l’écriture inclusive « est non seulement contre-productive » à l’heure de la lutte contre les discriminations sexistes, « mais nuisible à la pratique et à l’intelligibilité de la langue française ».

À LIRE AUSSI >> Jean-Michel Blanquer promet un test de la Covid-19 par semaine pour les lycéens

La circulaire souligne donc qu’il faut « proscrire le recours à l’écriture inclusive », car certaines règles relevant de cette écriture « modifient le respect des règles d’accords usuels » enseignées à l’école.

Il suggère de même que « le choix des exemples ou des énoncés » en classe « doit respecter l’égalité entre les filles et les garçons, tant par la féminisation des termes que par la lutte contre les représentations stéréotypées ».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title