Amazon ne paiera pas d’impôt sur les sociétés en Europe, malgré un chiffre d’affaires de 44 milliards d’euros

En 2020, Amazon a enregistré un chiffre d’affaires en Europe de 44 milliards d’euros, un montant record qui s’explique en partie par la pandémie de la Covid-19. Pourtant, il n’a pas payé d’impôt sur les sociétés, car il a enregistré en parallèle 1,2 milliard d’euros de pertes. C’est ce qui ressort de son bilan comptable enregistré au Luxembourg.

Cette situation pourrait perdurer sur les prochaines années, car le Luxembourg a accordé à Amazon un crédit d’impôts de 56 millions d’euros au titre des pertes enregistrées pour l’année 2020.

Ainsi, si l’entreprise enregistre un jour des bénéfices, elle pourra utiliser cette enveloppe pour échapper une nouvelle fois à l’impôt sur les sociétés. L’impôt sur les sociétés repose sur les bénéfices et non pas sur le chiffre d’affaires. Nos bénéfices restent faibles compte tenu des investissements importants en Europe et du fait que la vente au détail est un secteur hautement compétitif où les marges sont faibles ».

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Google, Amazon pulvérise les attentes en triplant leurs profits au 1ᵉʳ trimestre

Autre exemple Google aurait ainsi transféré 63 milliards d’euros de bénéfices aux Bermudes, un paradis fiscal, grâce au mécanisme d’optimisation fiscale du « Double Irish ».

De son côté, la France a adopté sa propre taxe GAFA sur les services numériques en juillet 2019. Cette fiscalité concerne les sociétés réalisant un chiffre d’affaires de plus de 750 millions d’euros dans le monde, dont plus de 25 millions en France.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire