Alerte sur un risque de flambée des prix de l’électricité selon l’UFC-Que Choisir

Alerte sur un risque de flambée des prix de l'électricité selon l'UFC-Que Choisir L’escalade des prix de l’énergie n’est pas terminée selon l’association de consommateurs. Ce sont, effectivement, les autorités publiques qui fixent, sur avis de la Commission de régulation de l’énergie , le tarif réglementé en vigueur.

Un tarif qui devra prendre en compte la flambée des prix de l’énergie au niveau européen. En Espagne, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé la levée de certaines taxes sur l’énergie afin de soulager la facture des consommateurs.

Constatant que la hausse des prix de l’énergie était amenée à se poursuivre, le premier ministre Jean Castex a annoncé, la semaine dernière, la mise en place d’un chèque énergie de 100 euros pour les 5,8 millions de ménages les plus modestes.

À CONSULTER AUSSI >> Energies renouvelables : deux pays sont en retard, les Pays-Bas et la France

Interrogé Alain Bazot, président de l’association UFC-Que Choisir par Le Parisien, il déplore «un cautère sur une jambe de bois», et souligne que «80% des ménages en sont privés cela ne couvre même pas le montant de l’augmentation de l’électricité en janvier prochain.» Les TRV (le tarif réglementé en vigueur) seront, plus précisément, mis à jour à compter du 1ᵉʳ février.

Depuis le début de l’année, les Français ont déjà dû encaisser plusieurs hausses des tarifs : en février dernier, les tarifs avaient déjà grimpé de 1,6% et de 0,5% en août. Une augmentation encore loin d’être terminée.

Une question tout de même se pose. La France qui produit 75% de son énergie par son parc nucléaire, et donc n’achète pas son énergie électrique, pourquoi doit-elle appliquer des augmentations internationales de l’énergies ?

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire