Dividendes : grosse part pour les actionnaires, rien pour les salariés

Réunion d'actionnairesLes grandes entreprises n’ont jamais versé autant de dividendes à leurs actionnaires, surtout en France. Au seul deuxième trimestre de 2019, les entreprises françaises ont en effet versé 51 milliards d’euros à leurs actionnaires, un chiffre en hausse de 3,1 % par rapport à 2018.

La France a vu les versements de ses dividendes bondir de près de 60% %, quand la moyenne continentale se situe à 24 %.

De l’autre coté, entre 2018 et 2019, les salariés payés au Smic ont ainsi dû se contenter d’une revalorisation de… 1,5 %. Et selon l’Insee, le salaire moyen n’a progressé que de 1,7 % en France en 2017, puis de 2 % en 2018.

Ces statistiques tombent mal, à l’heure où les grands de ce monde ont mis les inégalités au menu du G7, qui se réunit à la fin de la semaine. « Les dividendes versés au sein des pays du G7 ont augmenté trois fois plus vite que les salaires », a calculé Quentin Parrinello, porte-parole d’Oxfam France, alors que les altermondialistes d’Attac dénoncent un « double discours » des dirigeants.

Ces deux organisations seront ce week-end au Pays basque pour participer au contre-sommet face à ce qu’il appelle « l’opération de communication de l’oligarchie mondiale » qui « perpétue un système au service des plus riches et des multinationales ».

Lire aussi : Le plus efficace pour le climat c’est d’avoir moins d’enfants




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire