La start-up « Louer dehors » a le vent en poupe depuis le déconfinement

Louer dehorsSa plateforme de mise en relation s’appelle Louer Dehors. Sabine Dissaux a créé Louer Dehors, voici 3 ans. Sa plate-forme de mise en relation dispose de 250 biens à son catalogue, partout en France, comme piscine, terrasse, jardin, rooftop, comprenez : toit-terrasse.

On peut louer à l’heure ou à la journée entre particuliers. Et depuis le déconfinement, son chiffre d’affaires a augmenté de 146 % par rapport à juillet 2019. Il faut dire que parmi les clients de « Louer dehors » on trouve de plus en plus d’entreprises, un marché en pleine expansion.

Nous mettons en relation des particuliers qui veulent louer un jardin, une piscine, une terrasse, un toit-terrasse et d’autres particuliers qui veulent louer cet espace extérieur pour une heure ou une journée.

En général, ce sont des personnes proches de la retraite ou à la retraite qui ont une grande maison, vide, car les enfants sont partis et qui veulent ainsi retrouver un peu de vie chez eux.

En 3 ans, le plus gros problème que l’on a eu à gérer, c’est un trou de cigarette dans un coussin ! Au 31 juillet 2020, par rapport à juillet 2019, on a enregistré 85 % de locations en plus et +146% de notre chiffre d’affaires.

On ne donne pas d’autres précisions, c’est confidentiel, par rapport à la concurrence qui se développe sur ce secteur. D’abord parce que je viens de Grenoble et puis parce qu’il y a un fort potentiel au niveau des entreprises dans cette région, à Lyon, Grenoble et Valence. On met en relation les personnes entre elles, ou les entreprises avec les particuliers.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire