15 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Malgré leurs promesses, certaines banques françaises continuent à financer l’industrie du tabac

Malgré leurs promesses, certaines banques françaises continuent à financer l'industrie du tabac Plus de 5 milliards de dollars ont été accordés par les banques françaises à l’industrie du tabac depuis 2018, d’après un rapport de l’organisme d’investigation Profundo, commandé par l’Alliance contre le tabac, que France Inter révèle mercredi 6 mars. Ces acteurs de la finance se sont pourtant engagés, il y a six ans, à stopper leur soutien aux géants du tabac. Une charte avait alors été adoptée par de nombreux acteurs internationaux. Parmi les signataires figure notamment la Société générale, le Crédit agricole ou encore le groupe BPCE (Banque Populaire-Caisse d’Epargne).

Selon le rapport de Profundo, ces banques ne respectent pas leurs engagements. De 2018 à 2023, ces établissements bancaires ont notamment accordé 5,3 milliards de dollars de crédits à British American Tobacco, fabricant des cigarettes Lucky Strike, à Philip Morris International, détenteur notamment de la marque Marlboro, ou encore au groupe Imperial Brands (Davidoff). À elle seule, la Société générale compte pour 83 % du soutien financier français apporté à l’industrie du tabac, même si elle se veut plus vertueuse ces dernières années.

À CONSULTER >> L’industrie du tabac a un impact « désastreux » sur l’environnement, selon l’OMS

Mais les banques françaises ne se contentent pas de prêter de l’argent à l’industrie du tabac. Elles investissent aussi elles-mêmes sur ce marché. Le rapport révèle qu’en novembre 2023, les banques françaises totalisaient 723 millions de dollars d’investissements. 40 % de ces fonds proviennent du groupe BPCE, et pour plus de 20 % du Crédit Agricole. Si une tendance à la baisse de ces investissements est à noter pour certaines banques, ce n’est pas le cas de tout le monde. Groupama, par exemple, s’est mis à investir et de manière croissante dans ce secteur depuis 2021, informe franceinfo.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS