Erdogan prend une gifle : Biden va reconnaître le génocide arménien

Le président démocrate devrait faire cette annonce le 24 avril, date qui marque le début des massacres d’Arméniens par l’Empire ottoman en 1915, pendant la Première Guerre mondiale, selon le New York Times et le Wall Street Journal qui ont été les premiers à annoncer la nouvelle mercredi soir.

« J’ai appris que le président Biden avait l’intention de faire reconnaître par les États-Unis le génocide arménien, devenant le premier président américain à le faire », a confirmé jeudi le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.

La Turquie refuse l’utilisation du terme « génocide » et récuse toute velléité d’extermination, évoquant des massacres réciproques sur fond de guerre civile et de famine ayant fait des centaines de milliers de morts dans les deux camps.

À CONSULTER AUSSI >>
Pas une si bonne nouvelle pour la France…si Joe Biden arrive à la Maison-Blanche

Malgré des années de pressions de la communauté arménienne aux États-Unis, aucun président américain ne s’est encore risqué à fâcher Ankara, allié historique de Washington et membre de l’Otan.

Joe Biden de dire « si nous ne reconnaissons pas un génocide qui s’est produit il y a un siècle, qu’est-ce que ça montre de notre volonté de nous opposer au génocide qui se produit aujourd’hui? »

Sans citer les États-Unis, le président turc Recep Tayyip Erdogan a adressé une mise en garde voilée à ce sujet jeudi.

Les États-Unis ont exclu la Turquie du programme de fabrication du chasseur furtif de dernière génération F-35 suite a l’achat de missiles Russes S-400 et l’administration Biden « poursuit le processus d’exclusion » d’Ankara, a indiqué mercredi à l’AFP Jessica Maxwell, une porte-parole du Pentagone.



Inscrivez-vous à notre lettre d’information
Votre courriel:

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire