18 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

10 millions de personnes pourraient être tués par les bactéries résistantes aux antibiotiques

10 millions de personnes pourraient être tués par les bactéries résistantes aux antibiotiquesRéduire la pollution issue des secteurs pharmaceutique et agricole est essentiel pour lutter contre la prolifération des superbactérie résistantes aux médicaments, qui pourraient tuer 10 millions de personnes par an d’ici à 2050, alerte mardi l’ONU.

«Il est de plus en plus évident que l’environnement joue un rôle clé dans le développement, la transmission et la propagation» de la résistance aux antimicrobiens, souligne l’ONU-Environnement dans un rapport.

Cette résistance se produit lorsque des micro-organismes tels que des bactéries, des virus, des parasites ou des champignons deviennent résistants à des traitements antimicrobiens auxquels ils étaient auparavant sensibles. On estime que 1,27 million de décès étaient directement attribués à des infections résistantes aux médicaments en 2019, selon l’ONU.

La pollution, liée en particulier à l’industrie pharmaceutique et à l’agriculture, permet aux antimicrobiens d’entrer dans l’environnement, à commencer par les rivières.

À CONSULTER AUSSI >> Attention au dégel du permafrost, «une bombe à retardement virale et bactérienne»

L’industrie pharmaceutique et les hôpitaux devraient installer des systèmes de traitement des eaux usées spécifiques et garantir l’élimination des médicaments, préconisent les experts. Dans l’agriculture, il est, par exemple, suggéré de «réévaluer les limites des antimicrobiens» et «réduire les rejets» pour protéger les cours d’eau.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS