15 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

L’ONU dénonce au tribunal le projet du Royaume-Unis, qui veut expulser des migrants vers le Rwanda

L’ONU dénonce au tribunal le projet du Royaume-Unis, qui veut expulser des migrants vers le RwandaAudience électrique ce vendredi à la Haute Cour de Londres, autour d’un projet décrié du gouvernement. Face à des traversées illégales de la Manche toujours plus nombreuses, le Royaume-Uni prévoit de renvoyer au Rwanda des demandeurs d’asile arrivés clandestinement.

Plus de 90 migrants concernés ont toutefois déjà lancé des recours judiciaires pour rester au Royaume-Uni, affirment des avocats. Représentant le Haut-Commissariat aux réfugiés , l’avocate Laura Dubinsky a déclaré que l’agence onusienne s’inquiétait du risque de « préjudice grave et irréparable » causé aux réfugiés envoyés au Rwanda, et n’approuvait « en aucun cas l’arrangement anglo-rwandais ».

« Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) n’est pas impliqué dans l’arrangement entre le Royaume-Uni et le Rwanda, malgré les affirmations contraires de la ministre d’État », souligne-t-il, accusant le gouvernement de déclarations trompeuses.

Le premier avion transportant 32 migrants vers le Rwanda doit décoller mardi. D’autres vols doivent suivre dans les prochains mois, assure l’avocat du gouvernement, Mathew Gullick. Ce vendredi, vingt-trois ONG ont appelé les dirigeants du Commonwealth à faire pression sur le Rwanda, qui accueille à partir du 20 juin une réunion de l’organisation, pour que ce pays libère des critiques du pouvoir et permette une plus grande liberté d’expression.

SUR LE MÊME SUJET >> L’Europe critiquée pour son inefficacité de sa politique des migrants illégaux

Depuis le début de l’année, plus de 10 000 migrants ont traversé illégalement la Manche pour atteindre les côtes britanniques sur des petites embarcations, une hausse considérable par rapport aux années précédentes, déjà marquées par des records. Pour le porte-parole de Boris Johnson, ce plan est « la bonne approche, notamment pour lutter contre les gangs criminels qui exploitent les migrants sur les côtes françaises et les forcent à monter dans des embarcations inaptes à la navigation pour effectuer une traversée incroyablement dangereuse vers le Royaume-Uni ».

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS