Dupond-Moretti envoie des jeunes délinquants dans des camps militaires

Dupond-Moretti envoie des jeunes délinquants dans des camps militairesPlutôt qu’incarcérer, le ministre rêvait alors d’envoyer ces jeunes pour un séjour dans l’armée, reprenant au passage une idée véhiculée par Eric Ciotti. Eric Dupond-Moretti ajoutait qu’il préférait qu’un jeune « ait un militaire pour idole qu’un islamiste radical ou un caïd ». Avant eux Ségolène Royal défendait ardemment lors de sa campagne présidentielle en 2007, l’encadrement des jeunes délinquants par des militaires.

Depuis le 15 novembre, six jeunes issus du centre éducatif fermé d’Évreux sont accueillis parmi la prestigieuse école militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, dans le Morbihan.

Jeudi, le ministre de la Justice s’est déplacé en Bretagne pour découvrir le « parcours d’inspiration militaire » appliqué pour ces six jeunes âgés de 14 à 17 ans aux parcours souvent chaotiques.

À LIRE AUSSI >> La justice rejette la demande de blocage des sites pornographiques accessibles aux mineurs

Sur les cinq mois de leur séjour en centre éducatif renforcé, ils passeront cinq semaines auprès des militaires, en binôme avec un élève officier, puis deux semaines dans un chantier de génie écologique et une semaine de découverte de l’institution militaire. « Le séjour d’inspiration militaire s’inscrit dans ce cadre », explique la Chancellerie. « Nous avons affaire à des jeunes qui ont des difficultés majeures au quotidien. » Avant de rappeler qu’elle propose « des perspectives de carrière pour les jeunes » mais qu’elles restent « encore peu connues ».

Pour devenir militaire, un candidat doit présenter un casier judiciaire vierge, à moins de s’engager dans la Légion d’honneur. Cette première session entamée en novembre sera suivie d’une seconde courant 2022, où six autres jeunes seront accueillis à Coëtquidan.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS