Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

François Bayrou, dénonce “la rupture constante, continuelle et progressive entre la base et les pouvoirs”

François Bayrou, dénonce François Bayrou, pressenti ces derniers jours pour entrer de nouveau dans le gouvernement après son départ en 2017, a affirmé mercredi 7 février avoir décliné le poste de ministre des Armées, mais également celui de ministre de l’Éducation, faute «d’accord profond sur la politique à suivre». Un sujet qui «préoccupe terriblement» François Bayrou.

Le Haut-Commissaire au plan a dénoncé « la rupture constante, continuelle et progressive entre la base et les pouvoirs». Un sujet qui « préoccupe terriblement » François Bayrou. François Bayrou était prêt à «prendre ce secteur» – le lien entre «la base des Français», «les territoires» et «les pouvoirs» – qui est «l’un des plus en crise du pays».

François Bayrou qui se présente comme «l’allié historique d’Emmanuel Macron» pense que le chef de l’État et son Premier ministre Gabriel Attal «partagent une partie» de ce constat, mais «les actes devraient suivre les paroles», selon lui.

À LIRE AUSSI >> François Bayrou a été relaxé dans l’affaire des assistants parlementaires européens

Pressenti à l’Éducation nationale, poste qu’il a déjà occupé dans les 1990, le Haut-Commissaire au plan précise qu’il désapprouve «profondément la politique à suivre» pour l’Éducation nationale, mais de manière générale, sur l’ensemble de la politique menée par le gouvernement, il «espère que non».

Cependant, il y a «ce qui a été analysé comme un déséquilibre politique avec le sentiment qu’il y a certaines sensibilités de la majorité qui occupent l’espace», à savoir la droite, regrette-t-il.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS