25 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

« La fin du quoi qu’il en coûte » : « Plus c’est gros, plus cela passe », juge le porte-parole des LR

« La fin du quoi qu'il en coûte » : « Plus c'est gros, plus cela passe », juge le porte-parole des LR« Plus c’est gros, plus cela passe », a estimé dimanche 4 juin sur franceinfo Guilhem Carayon, vice-président et porte-parole des LR, alors que Bruno le Maire a entériné dans le Journal du Dimanche « la fin dû quoi qu’il en coûte ».

« Je trouve indécent que Bruno Le Maire dresse un nouveau tableau d’autosatisfaction en faisant croire aux Français que la situation économique serait maîtrisée alors que les résultats de sa politique économique sont très mauvais », juge Guilhem Carayon.

La dette publique de la France « que l’on doit rembourser chaque année et qui s’élève à 40 milliards d’euros, soit l’équivalent du budget de l’Éducation nationale », un niveau de dépenses publiques qui a « explosé », il représente « 58 % des dépenses publiques par rapport au PIB », et le « niveau de fiscalité qui pèse sur les Français qui atteint des sommets ». « On a des prélèvements obligatoires qui sont records en Europe, alors que tous les services publics semblent se dégrader en qualité, hôpital public, justice, Éducation nationale.»

À LIRE ÉGALEMENT >> Bruno Le Maire annonce le prolongement du trimestre anti-inflation au-delà du 15 juin

Guilhem Carayon ajoute qu’il faut « baisser de manière assez massive la fiscalité qui pèse sur les Français et les entreprises ». Guilhem Carayon plaide pour « un grand audit des dépenses publiques» afin de « voir où passe l’argent des gens».

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS