Le grand flou de la valeur du point pour les retraites

Votre retraiteL’indexation « sur les salaires », promesse scandée depuis des mois par l’exécutif et vantée comme une des avancées de la réforme des retraites, car plus favorable que l’indexation sur l’inflation, sera-t-elle tenue?

le corapporteur du texte, Nicolas Turquois, jette le trouble, interrogé sur l’article 9 du projet de loi portant sur la revalorisation du point, qui, selon les termes du texte, sera « indexé sur le revenu moyen par tête », il répond : « On peut supposer que l’Insee va construire quelque chose entre l’évolution des salaires et l’évolution des revenus ».

Le 11 février, c’est au tour de Laurent Pietraszewski, le secrétaire d’Etat chargé des Retraites de brouiller encore un peu plus le message, en affirmant que « la valeur du point ne pourra jamais être inférieure à l’inflation ».

Sauf que, jusqu’ici, le gouvernement n’avait pas précisé s’il comptait prendre en compte uniquement les revenus des salariés ou aussi ceux des non salariés, bref de toute la population active…

« Ce n’est ni un arbitrage du président de la République, ni du Premier ministre », nous jure un député LREM proche du dossier, lui aussi surpris.

Laurent Pietraszewski : tout est écrit noir sur blanc dans le rapport de Jean-Paul Delevoye, page 23 » Selon ce passage du rapport, il s’agit, lit-on, de « privilégier une règle d’évolution de la valeur du point intégrant celle du revenu moyen par tête ».

Pour tenter d’éteindre l’incendie, ce mercredi 12 février, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a précisé que la valeur du point sera indexée sur « les revenus perçus par les Français », qui « progressent de manière plus dynamique » que les prix.

Alors, de quoi parle-t-on précisément? Le 11 décembre 2019, lorsqu’il a présenté les grandes lignes de la réforme, Edouard Philippe était catégorique : « La loi prévoira une règle d’or pour que la valeur des points acquis ne puisse baisser ».

A ce jour cet indicateur voulu par le gouvernement n’existe pas et ne permet donc pas d’y voir plus clair. Et que certains économistes pointent déjà le risque qu’il soit moins favorable que le simple indicateur de l’évolution des salaires.

Le gouvernement préparerait-il une entourloupe, comme le dénonce l’opposition ? Une chose est sûre, depuis plusieurs jours, cette question technique, mais centrale, est venue s’ajouter à la longue liste des incompréhensions, approximations, incertitudes et flous en tous genres qui entourent la réforme des retraites.

Lire aussi : Le gouvernement se met tout le monde a dos et défie le peuple




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer