“Négocier le report de l’âge légal, c’est non”

Que la CGT et la CFDT soient sur la même longueur d’ondes pour dire non au report de l’âge légal de départ à la retraite, c’est assez “rare” pour que cela “débouche les oreilles du président de la République”, espère Philippe Martinez.

Le syndicaliste accepte de “rediscuter financements des retraites.” Il dénonce notamment les “exonérations de cotisations” pour les entreprises qui ont des faibles salaires, ce qui crée des “trappes à bas salaires.” D’après lui, ces exonérations incitent les patrons à moins rémunérer leurs employés pour continuer à en bénéficier.

Quant au fait de passer d’une durée de cotisation de 42 à 43 ans, le patron de la CGT considère que c'”est une façon camouflée de reporter l’âge légal”, puisque “cela obligerait une personne qui a commencé à travailler à 24 ans, avec 43 ans de cotisation, de finir à 67 ans.

SUR LE MÊME SUJET >> En cas de relèvement de l’âge de départ à la retraite, Laurent Berger menace de “mobiliser à la rentrée”

Il déplore aussi que les “jeunes qui font des études” soient “pénalisés à la fin de leur carrière.” Philippe Martinez propose “d’avoir des années reconnues pour les étudiants et que le système solidaire leur permette d’avoir des cotisations.”

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS