Emmanuel Macron n’exclut pas de dissoudre l’Assemblée nationale

Emmanuel Macron n'exclut pas de dissoudre l'Assemblée nationale

Emmanuel Macron n’exclut pas de dissoudre l’Assemblée nationale pour provoquer de nouvelles élections législatives si les débats sur la réforme des retraites n’aboutissent pas et qu’une motion de censure est votée contre le gouvernement, a appris jeudi 29 septembre franceinfo auprès de participants au dîner de travail de la majorité présidentielle organisé à l’Élysée mercredi soir.

À l’issue de cette réunion entre les ministres concernés par le dossier des retraites et les responsables des composantes de la majorité, la Première ministre a annoncé le lancement, dès la semaine prochaine, d’une nouvelle concertation sur la future réforme, alors qu’une journée de mobilisation est prévue ce jeudi à l’appel de plusieurs syndicats.
Un texte voté d’ici à la fin de l’année

En 2031, cette nouvelle concertation sera menée sur la base des promesses de campagne électorale d’Emmanuel Macron, à savoir le recul de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. Les discussions porteront ainsi sur la question des carrières longues ou de la pénibilité. “On ne peut pas réformer le pays en se passant des syndicats”, justifie à franceinfo un parlementaire proche d’Emmanuel Macron, rapporte franceionfo.fr.

À LIRE AUSSI >> “Le gouvernement est plutôt confus”, juge Gérard Larcher sur la réforme des retraites

Selon les participants à cette réunion, un consensus a été trouvé pour que le texte soit voté avant la fin de l’année par les parlementaires, en vue d’une entrée en vigueur à l’été 2023. “Aucune voix dissonante” ne s’est fait entendre, selon un des participants.

Emmanuel Macron ressemble à enfant gâté. Si vous ne faites pas ceci, je ferai cela pour vous embêter ! En voulant dissoudre l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron n’a aucune certitude d’obtenir une majorité en plus, cela pourrait même être pire.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS