Les nouveaux crédits immobiliers plus chers pour les particuliers

Les nouveaux crédits immobiliers plus chers pour les particuliers

Le taux maximal légal du crédit immobilier, aussi appelé taux d’usure, augmentera au 1ᵉʳ octobre pour passer de 2,57 % à 3,05 % pour un emprunt de 20 ans et plus, a annoncé mercredi 28 septembre la Banque de France.

Destiné à protéger les particuliers de conditions d’emprunt abusives, ce taux plafonne l’ensemble des frais d’un prêt immobilier : taux de crédit pratiqué par la banque, éventuelle commission des courtiers, assurance emprunteur.

Ces taux plafonds sont sous le feu des critiques, notamment des courtiers qui y voient un frein à l’accès au crédit immobilier. Cette hausse est «très attendue» par la profession, expliquait plus tôt dans la journée le président du réseau de courtiers Cafpi, Olivier Lendrevie, pour qui «un taux d’usure à 3 % permettrait de régler la grande majorité des situations de blocage observées ces dernières semaines».

À VOIR ÉGALEMENT >> A partir de ce jeudi 27 juillet, l’humanité vivra à crédit sur la Terre

La hausse aura aussi pour conséquence de rendre les nouveaux crédits immobiliers plus chers pour les particuliers. La remontée des taux d’intérêt des nouveaux crédits immobiliers est sensible depuis le printemps, les banques répercutant le resserrement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), via une hausse de son taux directeur, afin de combattre l’inflation.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS