Covid-19, faut-il craindre une quatrième vague ?

Les professionnels de santés alertent déjà sur une potentielle quatrième vague de Covid-19 dans les prochains mois. En cause : la réouverture de certains lieux jusqu’ici fermés ainsi que le relâchement des gestes barrières.

Le danger, c’est qu’au moment où on va faire les ouvertures, le virus circule plus», a souligné en ce sens Rémi Salomon, président de la commission médicale de l’APHP.

Problème : alors que l’objectif du gouvernement était de 20 millions de primo-vaccinés pour la mi-mai, il en faudrait en réalité 15 millions de plus pour éviter un rebond épidémique soit 35 millions de vaccinés.

«On sait aussi que pour éviter cette grosse vague, il faut vacciner 500 000 personnes par jour, tous les jours, jusqu’au 30 juin», a expliqué Lila Bouadma, membre du Conseil scientifique

L’émergence de nouveaux variants, plus contagieux, suscite également la crainte. Tout cela fait craindre une possible 4ᵉ vague. Pour l’heure, l’épidémie semble reculer. Moins de 24 000 personnes sont aujourd’hui hospitalisées. Une première depuis mi-mars.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire