25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Foodwatch dénonce une “fraude massive” et porte plainte contre Nestlé

Foodwatch dénonce une L’ONG de défense des consommateurs Foodwatch porte plainte ce mercredi devant le tribunal judiciaire de Paris contre Nestlé Waters et Sources Alma, soupçonnées d’avoir traité illégalement leurs eaux en bouteille et de les avoir vendues sans en informer les consommatrices et consommatrices, selon les informations de franceinfo ce mercredi.

Le 30 janvier, une enquête de la cellule investigation de Radio France et du Monde révélait que Nestlé et d’autres industriels avaient caché au public que l’eau qu’ils pompaient était contaminée.

Selon l’enquête de la cellule investigation de Radio France et du Monde, concernant Nestlé, «ce sont 100 % des marques qui sont concernées par l’utilisation de traitements interdits», rappelle Foodwatch. «Personne, pas même une multinationale comme Nestlé, n’est pas au-dessus des lois», ajoute l’ONG.

Foodwatch poursuit Nestlé Waters et Sources Alma pour neuf infractions pénales à la directive européenne sur les eaux minérales, au Code de la consommation et au Code de la santé publique.

À CONSULTER ÉGALEMENT >>> Eaux minérales : Nestlé reconnaît avoir recouru à des traitements interdits

Foodwatch s’interroge également sur «la complaisance de la France» qui est, selon l’organisation, «mouillée dans cette affaire depuis plusieurs années». Selon Foodwatch, la France était au courant de la fraude au moins depuis 2021, « mais n’a pas jugé utile d’informer les citoyens ou les autres États membres importateurs de ces eaux».

L’ONG interpelle ainsi la commissaire européenne à la Santé et la Sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, sur la responsabilité de la France dans cette affaire, rapporte franceinfo.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS