28 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

« Sur un brancard pendant quinze heure, retrouvé en arrêt cardiaque » : en deux mois, 43 « décès inattendus »

« Sur un brancard pendant quinze heure, retrouvé en arrêt cardiaque » : en deux mois, 43 « décès inattendus »  En 2018, le cas d’une patiente retrouvée morte sur un brancard, douze heures après son admission aux urgences, a fait scandale. Un homme de 87 ans qui n’a pu être hospitalisé par manque de place, « et que l’on retrouve décédé après dix heures passées sur un brancard, aux urgences ». Quand François Braun interpellait les pouvoirs publics sur la crise de l’hôpital ?

Ces estimations sont remontées jusqu’au ministre de la Santé, François Braun – lui-même ancien président de SAMU-Urgences de France et initiateur d’un « No bed challenge» en 2018 pour alerter sur le manque de lits aux urgences.

Quand vous avez un malade qui décède dans un service qui est complètement saturé, parce qu’il y a zéro lit dans l’hôpital et que les patients continuent d’affluer, tout le monde est au courant de la situation, souligne le médecin.

Le directeur de l’établissement est au courant de la situation, le directeur de l’ARS (Agence régionale de santé) est au courant qu’il y a un encombrement de ce service, le ministre est au courant que les services d’urgence sont encombrés, englués dans une activité indue.

À CONSULTER AUSSI >> Le 1ᵉʳ juin, nous apporterons des réponses à la sécurité des professionnels de santé

43 décès de ce type ont été déclarés sur deux mois dans 22 départements… mais 79 départements n’ont pas communiqué de chiffre. Le Dr Noizet estime qu’il pourrait atteindre, pour le seul mois de décembre 2022, « au minimum » 100 à 150 dans toute la France, informe franceinfo.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS