La FHF estime le surcoût des contrôles du passe sanitaire à l’hôpital à 60 millions d’euros

La FHF estime le surcoût des contrôles du passe sanitaire à l'hôpital à 60 millions d'eurosLe renforcement des contrôles aux accès ne sera possible qu’en «recrutant du personnel supplémentaire en contrat à courte durée», prévient la fédération. Selon la Fédération hospitalière de France (FHF), cette nouvelle mesure de contrôle entraînera un surcoût évalué à 60 millions par mois.

«À hauteur de 60 millions pour un mois», a détaillé à l’AFP Zaynab Riet, déléguée générale de la Fédération.

« Cette somme permettrait, par exemple, de renforcer nos effectifs, d’assurer le remplacement des personnes en congés », regrette Zaynab Riet, ajoutant que « moins nous auront à dépenser pour contrôler les accès et mieux nous pourrons consacrer de l’argent à nous soigner ».

À CONSULTER AUSSI >> Si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler

Le projet de loi anti-Covid, qui a été adopté définitivement le 25 juillet par le Parlement, prévoit l’obligation du pass sanitaire pour les patients non urgents ou les visiteurs dans les établissements de santé et maisons de retraite.

Déjà appliquée dans les lieux culturels et de loisirs depuis le 21 juillet, l’extension du passe sanitaire est prévue le 9 août. «La Fédération hospitalière de France a mis au débat l’obligation vaccinale qui apparaît être la seule arme pour enrayer cette épidémie», a ajouté la déléguée générale.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire