23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Quatre premiers cas de variant dit “brésilien” ont été détectés en France

Quatre premiers cas de variant dit Alors que le variant anglais représente désormais près de 14% des tests positifs, celui en provenance du Brésil, encore plus contagieux, suscite de nouvelles inquiétudes. Le variant brésilien est désormais dominant en Amazonie, et tous les indices indiquent déjà qu’il est plus contagieux que les variants anglais et sud-africain.

On sait “depuis hier” (mercredi 3 février) qu’il y a “quatre cas de variant d’origine brésilienne, notamment dans le Var, dans la région Aura (Auvergne-Rhône-Alpes) et à La Réunion”, a déclaré ce jeudi Olivier Véran lors d’une conférence de presse aux côtés du Premier ministre, ajoutant que le variant d’origine sud-africaine a également été identifié.

À LIRE ÉGALEMENT >> Covid-19 : des masques de meilleure qualité sont vivement recommandés par le Haut Conseil de la santé publique

Parmi les quatre cas de variant brésilien détectés en France, on dénombre notamment une femme qui revenait de Manaus (nord-ouest du Brésil) et qui a transité par São-Paulo, puis Francfort en Allemagne avant de prendre l’avion pour Paris, puis pour Marseille. Ce qui est différent pour un autre cas du variant brésilien identifié dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, “qui travaille dans les hôpitaux de Genève”.

Pour le gouvernement, l’objectif est donc clair : “Nous voulons limiter au maximum la diffusion de ces variants, gagner du temps pour pouvoir vacciner et protéger les plus fragiles d’entre nous”, a assuré Olivier Véran, assurant que la France pratique “un séquençage massif « des cas positifs.

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

Loading




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS