Les patients en réanimation actuellement sont majoritairement « non-vaccinés et assez jeunes »

Les patients en réanimation actuellement sont majoritairement non-vaccinés et assez jeunesLa cinquième vague de coronavirus est impressionnante en termes de contamination. C’est ce que constate Élise Chevrel, infirmière dans le service de réanimation de l’hôpital Cochin. « Les derniers patients Covid qu’on avait était des personnes non-vaccinées et assez jeunes », détaille-t-elle. « Des patients de 52, parfois 53 ans, ou dans la trentaine. Il y avait une autre patiente qui avait 33 ans et qui était enceinte. La seule personne vaccinée que j’ai eue était immunodéprimée, elle avait un cancer. »

Les très rares malades graves pourtant vaccinés ont, en effet, généralement un déficit immunitaire, comme le constate le chef du service, le professeur Alain Cariou. «Leur organisme ne sait pas, malgré la vaccination bien faite, fabriquer correctement des anticorps protecteurs», explique-t-il. «La vaccination ne les protège donc finalement pas assez. »

Les vaccins protégeant à 90 % des formes graves, le service de réanimation en soigne donc très peu. «On en a eu très exceptionnellement», reconnaît le professeur Cariou. Récemment, seul un patient entièrement vacciné est hospitalisé. Il vient tout juste de quitter le service de réanimation.

À CONSULTER >> L’ épidémie de la Covid-19 « recommence à gagner du terrain »

« Il n’a pas eu besoin d’assistance respiratoire, il n’a pas eu besoin d’être intubé», indique le professeur Cariou. «Mon impression, c’est que si ce patient n’avait pas été du tout vacciné, il aurait probablement fait une pneumonie beaucoup plus grave.» Pour le moment, le service de réanimation n’a accueilli aucun patient dont la vaccination se serait montrée inefficace en faiblissant avec le temps.

La vaccination est le seul moyen, à ce jour, pour se protéger de la Covid-19.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire