La maire EELV de Poitiers choque avec cette déclaration sur l’aviation

Dans un extrait vidéo que vous pouvez trouver en fin d’article et qui trouve un écho particulier sur les réseaux sociaux, l’édile EELV Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers justifie son “choix difficile” de ne plus subventionner les aéroclubs de Poitiers, entre autres, pour “protéger l’avenir des enfants.”

« Mettre dans la même phrase ‘rêve d’enfants’ et le fait de sauver des clubs aériens, je trouve que ça a quelque chose d’indécent », a-t-elle d’abord répondu à l’opposition qui mettait en avant le rôle « éducatif » de ces structures, en ajoutant: « c’était mon rêve d’enfant de prendre l’avion pour aller à l’autre bout du monde. L’aérien, c’est triste, mais ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui. »

Des « élucubrations autoritaires et moribondes » pour Jean-Baptiste Djebbari qui s’est fendu d’un tweet vendredi 2 avril, accompagnant l’extrait vidéo d’une citation bien connue de l’écrivain -et aviateur- Antoine de Saint-Exupéry: “fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.”

À LIRE AUSSI >> Gérald Darmanin s’oppose à la construction de la plus grande mosquée d’Europe

Dans le sillage du ministre, la porte-parole de La République en marche Maud Bregeon, originaire de Poitiers, s’est, elle aussi, indignée des mots de Léonore Moncond’huy, jugeant la position d’EELV “dogmatique”, “cynique”, et “triste.”

Et la majorité n’est pas seule dans sa riposte. En marge de Jean-Baptiste Djebbari, ou de la députée Aurore Bergé qui a également réagi, la droite et l’extrême droite, par la voix d’Eric Ciotti, Nadine Morano, Gilbert Collard, Jordan Bardella ou Marine Le Pen fustigent également la position de la mairie écolo.

Il semble que ce n’est pas qu’a Paris que l’on trouve des bobos.



Inscrivez-vous à notre lettre d’information
Votre courriel:

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire