Dans l’automobile malus, taxe au poids : la chasse au CO2 se durcit

Dans l'automobile malus, taxe au poids : la chasse au CO2 se durcitLe projet de loi pour les finances de 2022 a été présenté mercredi 22 septembre par le gouvernement. La chasse au CO₂ devrait logiquement s’accélérer en ciblant plus de voitures et en rehaussant le plafond du malus à l’achat d’un véhicule neuf.

La réduction du bonus pour les modèles les plus vertueux, un temps envisagée par le gouvernement, ne figure quant à elle pas dans le projet de loi, mais devrait faire l’objet d’un décret.

Concernant le « super-malus » sanctionnant les véhicules les plus émetteurs en gaz à effet de serre (plus de 244 g de CO2/km), il augmente considérablement pour passer de 30 000 à 40 000 euros.

À LIRE AUSSI >>
En plus du Co2, le méthane Ch4, est l’autre danger pour notre planète

Par exemple, une Ford Mustang GT affichée 49 900€ et rejetant 268 g de CO2/km écopera d’un malus plafonné à la moitié de son prix soit 24 950€, tout de même. Âprement débattue, cette pénalité financière concernera finalement les véhicules de plus de 1 800 kg , mais les acteurs de l’industrie automobile craignent que le seuil évolue dans un futur proche, comme pour le malus au CO₂.

Dans un premier temps, la taxe sera de 10 € par kilo dépassant la limite. Les hybrides rechargeables passent, en revanche, entre les mailles du filets. Idem pour les familles qui bénéficient d’un abattement de 200 kg par enfants à charge.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire