Des régions françaises passent une première commande de trains à hydrogène

L’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et l’Occitanie, signent jeudi 8 avril « la première commande de trains bi-mode électrique/hydrogène en France », expliquent les différents acteurs dans un communiqué de presse.

La commande atteint un montant de près de 190 millions d’euros.

« C’est un train qui sera assez similaire à ceux qui circulent aujourd’hui, avec quatre voitures », explique à franceinfo Jean-Baptiste Eyméoud, le directeur d’Alstom France.

À LIRE ÉGALEMENT >> Mise en service du premier train à hydrogène au monde

« Sa spécificité sera de pouvoir circuler avec une chaîne de traction conventionnelle électrique là où il y a des caténaires, c’est-à-dire 50% du territoire français. Et quand il n’y a pas de caténaires, quand les trains aujourd’hui fonctionnent au diesel, on passera sur un système à hydrogène avec une pile à combustible, des réservoirs d’hydrogène, des batteries pour synchroniser tout ça. » selon une information de francetvinfo.

« Ce sera le premier train bi-mode au monde », annonce-t-il, puisqu’il sera donc à la fois hydrogène et électrique. « Il s’agit du début d’une véritable révolution dans la mobilité ferroviaire », estiment les différents signataires.

« Par ailleurs d’autres régions ont d’ores et déjà fait part de leur intérêt pour participer au projet dans un second temps », ajoutent-ils.



Inscrivez-vous à notre lettre d’information
Votre courriel:

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire