Le premier ministre, Jean Castex s’engage pour la rénovation des petites lignes SNCF

Le premier ministre, Jean Castex s'engage pour la rénovation des petites lignes SNCFLe Premier ministre a promis dimanche 12 décembre la remise en état “partout” des petites lignes ferroviaires, en inaugurant la voie ferrée reliant Epinal et Saint-Dié-des-Vosges, qui était fermée depuis trois ans pour cause de vétusté. “C’est du concret, c’est du réel !”, s’est exclamé le chef du gouvernement devant la gare de Saint-Dié, avant le départ du train. C’est un investissement d’avenir”, se félicite Jean Castex.

Il a rappelé être “un grand amateur de trains et passionné de choses ferroviaires”, et a déploré les “décennies pendant lesquelles l’État considérait que ces lignes de desserte du monde rural, ça coûtait très cher quand même”.

“Nous dépensons de l’argent dans le ferroviaire”, a-t-il insisté, promettant “un retour sur investissement” pour la collectivité. Il a aussi souligné la nécessité d’avoir “une politique globale” des infrastructures, estimant que la construction d’axes routiers pouvait aussi être parfois nécessaire.

SUR LE MÊME SUJET >> Afin de récupérer des parts de marchés la SNCF relance les trains classiques

Longue de 49 km, la ligne à voie unique reliant Arques, près d’Epinal, à Saint-Dié était fermée depuis décembre 2018, pour des raisons de sécurité dues à son piètre état — vétusté des voies et risque d’effondrement de deux tunnels. Cette fermeture avait mis le président Emmanuel Macron en colère, car il s’était engagé à la maintenir quelques mois plus tôt lors d’un déplacement à Saint-Dié. Sa réouverture est donc devenue un projet d’ampleur nationale, les 21 millions d’euros de travaux nécessaires étant pris en charge à 40 % par l’État et 60 % par la région Grand Est. “Engagement pris, engagement tenu”, a lancé Jean Castex.

Le gouvernement compte participer à la régénération de 9 200 km de petites lignes, avec l’aide des régions.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS