23 juin 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Mutuelle

Le tarif des mutuelles va bondir de 8,1 % en 2024

Le tarif des mutuelles va bondir de 8,1 % en 2024Aurélien Rousseau, le ministre de la Santé, a eu beau convoquer vendredi les acteurs du secteur pour les appeler à la modération, ce coup de semonce n’y a rien changé. Les tarifs vont augmenter de 7,3 % pour les contrats individuels, 9,9 % pour les contrats collectifs obligatoires et 7,7 % pour les contrats collectifs facultatifs, révèle ce mardi matin la Mutualité Française, se fondant sur une enquête représentative portant sur 38 mutuelles et 18,7 millions de personnes couvertes.

Les mutuelles vont augmenter leur tarifs en moyenne de 4,7 % cette année

Les mutuelles vont augmenter leur tarifs en moyenne de 4,7% cette annéeLes tarifs des mutuelles vont augmenter en moyenne de 4,7 % cette année, a appris franceinfo auprès de la Mutualité française mercredi 4 janvier. Elle a sondé 35 mutuelles qui représentent 18 millions de personnes. Elles imputent cette hausse de tarif au déploiement du 100 % santé et à l’inflation, selon la même source.

Un excédent de 3,7 milliards d’euros attendu pour le régime de retraite complémentaire

Un excédent de 3,7 milliards d'euros attendu pour le régime de retraite complémentaireLe régime de retraite complémentaire des cadres et des salariés du privé Agirc-Arrco devrait encore être largement dans le vert cette année, avec un «résultat technique» estimé à 3,7 milliards d’euros, selon un document interne consulté vendredi par l’AFP. La grande caisse déborde. De quoi alimenter les prochaines discussions sur la revalorisation des pensions au 1ᵉʳ novembre

Le gouvernement va mettre à contribution les complémentaires santé

Mutuelle-SantéLe sujet avait déjà été évoqué ces dernières semaines et les assureurs de santé savaient qu’ils seraient mis à contribution. Cette ponction, que Capital est en mesure de confirmer, passera par une contribution sur le chiffre d’affaires en deux temps, une première fois en 2020 puis en 2021. Alors que les complémentaires santé craignaient justement un rattrapage des dépenses, le gouvernement aurait prévu, selon le quotidien économique, d’ajuster

Envoi par email
RSS