Du jamais-vu depuis 4 ans, le taux d’intérêt de la dette française à 10 ans repasse la barre de 1%

Du jamais-vu depuis 4 ans, le taux d'intérêt de la dette française à 10 ans repasse la barre de 1%Le durcissement des politiques monétaires, la pandémie et le contexte géopolitique font monter le taux d’intérêt des dettes souveraines. Le taux d’intérêt des emprunts de l’État français à 10 ans, qui fait référence, a dépassé jeudi la barre de 1 % pour la première fois depuis février 2018, dans un contexte de durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

Vers 13 h 15, le taux d’intérêt pour l’emprunt à 10 ans français s’établissait à 0,976 % après avoir atteint 1,003 % quelques minutes plus tôt. Sur le marché de la dette, les taux d’intérêt évoluent en sens inverse du prix des obligations.

Yohan Salleron, gérant actions de Mandarine Gestion, constate «une normalisation du marché des taux» qui «étaient bas de manière artificielle» sous l’effet des politiques ultra-accommodantes des Banques centrales.

SUR LE MÊME SUJET >> La dette publique française désormais prévue à 120 % du PIB en 2020

Entre mi 2019 et avril 2021, le taux d’intérêt français a même été majoritairement négatif. Depuis lundi, les taux ont repris leur ascension, grâce à la détermination affichée par président de la Réserve Fédérale américaine Jerome Powell à relever les taux directeurs rapidement pour contrer l’inflation, au plus haut depuis 40 ans aux États-Unis. En France, l’inflation pourrait dépasser les 4 % sur un an en mars, selon l’Insee.

Relever les taux directeurs pousse les banques commerciales à proposer des taux d’intérêt plus élevés pour les crédits qu’elles accordent à leurs clients, particuliers comme États.

Le mouvement est d’ailleurs global: le taux sur l’emprunt à 10 ans américain était au plus haut depuis mai 2019 à 2,368 %, celui du Bund allemand à 0,525 %, au plus haut depuis fin 2018.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS