Les jeunes se sentent en manque d’information sur le VIH

Les jeunes se sentent en manque d'information sur le VIHLe Sidaction 2022 a débuté vendredi 25 mars et se poursuivra jusqu’au dimanche 27 mars. Le sida, né dans les années 1980, continue de faire des victimes dans le monde. Les jeunes se sentent en manque d’information sur le VIH.

Plus de 40 ans après la découverte du sida, les fausses idées résistent. Selon un sondage Ipsos pour Sidaction, 23 % des 15-24 ans pensent que le VIH peut se transmettre par un baiser, 17 % par la transpiration.

Un quart des sondés dit par ailleurs, n’avoir jamais bénéficié d’un enseignement en santé sexuelle durant sa scolarité. “On en avait plus parlé au collège qu’au lycée, mais au lycée aussi on a eu quelques moments de sensibilisation en cours”, relate un élève. “Si l’on en a eu, c’est vraiment très, très peu”, nuance un de ses camarades.

À VOIR AUSSI >>> Sida : la « peur du VIH » baisse chez les jeunes

Les étudiants du BTS profitent chaque année du Sidaction pour sensibiliser. “Il faut réellement le prendre à la rigolade, sinon les lycéens n’osent pas en parler”, assure Quentin, étudiant en BTS. Le lycée délivre un enseignement en santé sexuelle et une douzaine d’enseignants viennent d’être formés par l’académie afin de pouvoir répondre aux questions des élèves. Sidaction souhaite également que les associations interviennent plus souvent en milieu scolaire.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS