La remise sur le carburant promise par le gouvernement ira jusqu’à 18 centimes par litre

La remise sur le carburant promise par le gouvernement ira jusqu'à 18 centimes par litreLa remise à la pompe promise par le gouvernement sera de 15 à 18 centimes TTC par litre de carburant. La mise en œuvre de cette remise sera effective vendredi prochain selon un décret attendu ce samedi. Elle ira jusqu’à 18 centimes d’euros pour les consommateurs de l’Hexagone, a annoncé vendredi 25 mars le ministère de la Transition écologique à l’AFP, confirmant une information du Parisien.

Cette différence s’explique par le montant de la TVA appliquée dans les différents territoires français, a précisé le ministère. Face à l’envolée des prix du carburant, à moins d’un mois de la présidentielle, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé à la mi-mars cette remise à la pompe, à partir du 1ᵉʳ avril et pendant quatre mois.

“Nous avons voulu que la remise à la pompe de 15 centimes par litre de carburant s’applique à tous. La remise est calculée sur une base de 15 centimes hors-taxe, ce qui explique que les remises soient différentes selon le montant de la TVA appliquée aux produits pétroliers”, a ajouté le ministère.

À LIRE AUSSI >> A 27 jours de l’élection présidentielle le rabais du gouvernement sur les carburants fait réagir

“La TVA étant de 20 % sur le continent en Métropole, la remise à la pompe sera de 18 centimes par litre TTC pour le consommateur. Elle sera d’environ 17 centimes en Corse où la TVA est de 13 % et de 15 centimes en Outre-mer, où aucun TVA n’existe sur les produits pétroliers”, a détaillé le ministère. Le prix affiché à la pompe inclura la réduction. Les distributeurs bénéficieront eux-mêmes en amont de la remise, au niveau des centrales d’achat, dès dimanche, ce qui devrait permettre au dispositif d’être fluide au moment de son entrée en vigueur.

Mais, toutes les stations-service ne seront pas en mesure d’appliquer la réduction. Et pour cause, elles doivent d’abord vider leurs cuves pour se réapprovisionner avec du carburant vendu moins cher. En effet, ce ne sont pas les stations, mais leurs fournisseurs qui appliquent la baisse de 15 centimes. Le carburant qu’elles vont leur acheter sera donc déjà à un prix remisé, contrairement à celui qui se trouve actuellement dans leurs cuves. Ce n’est qu’une fois tout ce stock écoulé qu’elles pourront se fournir à nouveau à un meilleur prix.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS