Le gouvernement propose de plafonner pendant un an la hausse des loyers à 3,5%

Le gouvernement propose de plafonner pendant un an la hausse des loyers à 3,5% Afin de limiter l’impact de l’inflation sur les locataires, le gouvernement propose de plafonner la hausse des loyers à 3,5 % maximum pendant une durée d’un an. Le Conseil national de l’habitat , instance regroupant les acteurs du logement, est invité à rendre son avis sur cette proposition, à 14 h 30 lundi.

Une réunion de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires, Amélie de Montchalin, est par ailleurs prévue dans la semaine avec les associations de locataires, qui demandaient, elles, un gel des loyers.

Les APL, ces aides personnalisées au logement, devraient être revalorisées dès le 1ᵉʳ juillet, de 3,5 % également, ce qui pour le budget de l’État représenterait une dépense supplémentaire de 168 millions d’euros, selon les mêmes sources.

À CONSULTER ÉGALEMENT >> Inflation : faut-il bloquer le prix des loyers ?

Les allocations logement «seront revalorisées de 3,5%», a déclaré Bruno Le Maire lundi matin sur BFMTV/RMC. Le gouvernement assure avoir toujours écarté «un gel pur et simple des loyers», la Première ministre Elisabeth Borne ayant déjà dit que c’était «une fausse bonne idée». Il souligne que les propriétaires sont aussi touchés par l’inflation, avec des charges d’entretien en augmentation, ou encore quand ils veulent effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. «Vouloir geler les loyers est une fausse bonne idée, car cela gripperait toute l’offre de logement», insiste-t-on à Bercy.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS