28 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Le prix du pétrole baisse encore et renoue avec ses niveaux d’avant l’invasion de l’Ukraine

Le prix du pétrole baisse encore et renoue avec ses niveaux d’avant l’invasion de l’UkraineVers 14 h 15 GMT , le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, perdait 3,67 % à 95,93 dollars. Le baril de West Texas Intermediate américain, pour livraison en août, chutait quant à lui de 4,40 % à 92,04 dollars.

Les deux références mondiales du brut renouaient ainsi avec leurs niveaux d’avant l’invasion de l’Ukraine, lorsque le Brent valait de 95 à 99 dollars le baril et le WTI s’échangeait de 90 à 94 dollars le baril. Le prix du Brent comme celui du WTI reste toutefois en hausse d’environ 22 % sur l’année, les perturbations de l’offre et les perspectives d’une invasion russe imminente ayant déjà tiré les cours vers le haut au début de l’année avant le début de la guerre le 24 février.

L’inflation a quant à elle été propulsée à des plus hauts historiques, la hausse des prix à la consommation étant estimée à 7,6 % en 2022 et 4 % en 2023, contre 6,1 % et 2,7 % précédemment, selon les prévisions de Bruxelles.

À LIRE AUSSI >> Attention au dégel du permafrost, «une bombe à retardement virale et bactérienne»

Mercredi, la publication de l’indice des prix à la consommation aux États-Unis en juin a « renforcé la perspective d’une hausse agressive de la Fed pour ralentir l’économie américaine », affirme Stephen Innes, de Spi. Les prix ont encore flambé en juin dans le pays, l’inflation atteignant 9,1 % et grimpant au plus haut depuis novembre 1981.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS