18 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Gants nitrile : C’est une industrie qui avait totalement disparu en Europe

Gants nitrile : C’est une industrie qui avait totalement disparu en EuropeJusqu’à la crise de la covid-19, tous les gants nitrile utilisés en France et en Europe étaient importés d’Asie, principalement de Malaisie et de Chine. C’est désormais du passé depuis près de cinq mois et la mise en route de l’usine ManiKHeir qui tourne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 à Bessé-sur-Braye dans les Pays de la Loire.

Il s’agit de l’un des 183 territoires éligibles au programme territoires d’industrie lancé en 2018 qui vise à accélérer la réindustrialisation et la transition écologique dans les villes moyennes.

« C’est le plus gros investissement du groupe Medicom », confirme Gérald Heuliez, le directeur général de ce site industriel étalé sur 15 800 m². D’après lui, il s’agit de la seule usine à fabriquer des gants à usage unique en Europe.

À CONSULTER AUSSI >> Le port du masque redevient obligatoire dans les hôpitaux, en Espagne

Des concurrents européens s’essayent dans la production de gants chirurgicaux stériles avec des volumes moins importants, soit 200 millions de gants par an », précise-t-il. Car, dans la Sarthe, les ambitions vont bien au-delà : une montée en puissance de la production avec l’installation d’une troisième ligne de fabrication avant la fin du mois de janvier et d’une quatrième en mars, pour atteindre 900 millions à 1 milliard de gants par an. Pour assurer le suivi de la qualité, les lignes de production sont bardées de 1 600 capteurs.

En conséquence, à la sortie de l’usine, ces gants en nitrile coûtent « 25 à 30 % » plus cher que les produits importés. Un prix plus élevé que les clients seraient néanmoins prêts à payer en raison de la valeur ajoutée du produit, de sa qualité supérieure et de ce savoir-faire industriel.

Les premières livraisons vont démarrer le 1ᵉʳ mars prochain pour alimenter en priorité le secteur médical.




N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS