La France veut protéger les consommateurs en ligne, avec la directive européenne Omnibus

La France veut protéger les consommateurs en ligne, avec la directive européenne OmnibusLa directive européenne Omnibus a pour objectif de mieux protéger les consommateurs contre des pratiques commerciales trompeuses telles que « le gonflement des prix, les faux avis utilisateurs et les présentations trompeuses ».

Cette ordonnance avait été acceptée en décembre 2021 par les législateurs européens. L’ordonnance oblige, par exemple, les professionnels de la vente en ligne à fournir des « informations essentielles » aux internautes. Avec cette nouvelle loi, les législateurs espèrent notamment lutter contre le phénomène des « prix gonflés ».

En période de promotions, le vendeur augmente artificiellement le prix en amont, puis le baisse pour faire croire à une bonne affaire. Pour se conformer à la nouvelle loi, les marchands devront obligatoirement afficher le prix de référence à partir duquel la réduction est calculée. La réglementation oblige également les sites web qui vendent des produits ou des services, à être particulièrement vigilant au sujet des faux avis ou des fausses recommandations. En 2020, une étude montrait que les faux avis proliféraient sur Amazon.

À LIRE AUSSI >> L’Europe va encore durcir les normes d’émissions de CO₂

Pourtant, aujourd’hui les avis sont déterminants pour les consommateurs. Le texte définit également de nouvelles catégories de pratiques commerciales trompeuses. Désormais, si un marchand commet une infraction, l’ordonnance prévoit des amendes allant jusqu’à 300 000 euros ou 4 % du chiffre d’affaires de l’entreprise concernée.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS