“Mission flash” sur les urgences : “un nouveau rapport pour gagner du temps ?”

L’urgentiste Mathias Wargon estime mercredi 1ᵉʳ juin sur France Inter que le docteur François Braun à qui Emmanuel Macron a confié une “mission flash” pour l’hôpital a “une vision très extra-hospitalière”. Le chef de service des urgences adultes et du Smur de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis n’est “pas certain qu’il aura les clés pour le faire et de toute façon un mois ne changera rien.”

Cette mission confiée au président de Samu-Urgences de France doit en effet durer un mois pour permettre “dès cet été” de consolider les services hospitaliers d’urgence, pour certains menacés de fermeture faute de moyens. Mathias Wargon s’interroge sur l’intérêt de cette “mission flash”, alors que, dit-il, “on a déjà les pieds dedans : il ne faut pas croire qu’on fait rien” et évoque une réunion qu’il a eue ce mardi à l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France pour savoir comment les urgences franciliennes seront gérées cet été informe franceinfo.

SUR LE MÊME SUJET >> De nombreux hôpitaux en France font face à un manque de soignants et ferment déjà des services

Pour Mathias Wargon, le sort des services d’urgences pour cet été est déjà scellé. “Il est déjà trop tard, quand on est dans le mur, c’est trop tard”, lâche l’urgentiste. “Donc il va falloir limiter les dégâts pour cet été et puis peut-être faire un travail de fond qui n’a jamais été fait.” Selon lui, “la question, à un moment, c’est : qu’est-ce qu’on fait pour réformer au fond le système de santé et ne pas se contenter d’un rapport qui va répéter la même chose qui ont déjà été dites la dernière fois ?”

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS