L’Australie et la France signent leur méga-contrat

contratL’Australie et la France signent leur méga-contrat sur les sous-marins. L’accord a été paraphé ce mardi lors d’une cérémonie à Adélaïde, la ville portuaire du sud où seront construits ces sous-marins de dernière génération, en présence du Premier ministre australien Malcolm Turnbull et du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

« Cet accord historique consacre l’importance et la profondeur des relations de Défense entre la France et l’Australie et constitue une avancée majeure pour le programme des futurs sous-marins », a déclaré la ministre australienne de la Défense, Marise Payne.


Le constructeur naval DCNS, détenu à 62% par l’État français, avait été choisi en avril pour la partie design, fabrication, maintenance et formation des personnels.

Les 12 sous-marins Shortfin Barracuda commandés seront dérivés de la nouvelle génération de sous-marins nucléaires d’attaque Barracuda (99 mètres de long, 4.650 tonnes en surface), dont le premier exemplaire sera livré en 2019 à la Marine française.

Mme Payne avait indiqué lundi que le contrat mobiliserait 2.800 emplois en Australie. En France, le contrat, qui nécessitera quatre millions d’heures de travail pour DCNS et ses sous-traitants, devrait permettre permettre de pérenniser 3.000 à 4.000 emplois.

Canberra cherchait à obtenir des assurances qu’une grande partie du processus de fabrication serait réalisée en Australie de façon à maximiser la participation et l’emploi de l’industrie australienne.




   

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire